Le projet d’Emmanuel Macron de créer un statut officiel de Première dame a suscité une véritable polémique. Parmi les questionnements les plus fréquents : mais à quoi servirait-elle ? En guise de réponse, un court résumé des œuvres des Premières Dames de la Vème République.

Des débuts timides

A l’origine, c’est à peine si la Première dame existe. Conformément à l’idée d’une relation directe entre un peuple et un Président, Yvonne de Gaulle est très effacée. Pendant les onze ans de la Présidence De Gaulle, elle n’a donné aucun entretien et ne s’est jamais exprimée publiquement. Claude Pompidou était en cela bien différente. Elle était connue pour ses tenues haute-couture et son amour pour l’art contemporain. Elle est aussi la première épouse du Président à prendre avantage de sa célébrité pour faire avancer une cause. Elle crée ainsi la Fondation Claude Pompidou en 1970. Le but de cette initiative est de venir en aide aux personnes les plus fragiles. La Fondation s’occupe notamment d’enfants handicapés et de personnes hospitalisées et âgées. C’est le début d’une longue tradition d’œuvres de bienfaisance dirigées par la Première dame.

Une Première dame moderne

C’est la femme de Valéry Giscard d’Estaing, Anne-Aymone, qui sera la Première dame “moderne”. Très médiatique pendant et après la campagne présidentielle, elle est la première épouse du Président à avoir son propre bureau à l’Élysée. Elle sera aussi la première à présenter ses vœux aux français et à représenter son mari lors de déplacements officiels. Dans la lignée de Claude Pompidou, elle est à l’origine de la Fondation pour l’enfance qui fête ses 40 ans cette année. Danielle Mitterrand, elle, aura un rôle plus politique. Jugée plus « socialiste » que son mari, elle lui apporte souvent une caution de gauche sur des sujets sensibles, comme Cuba ou le sandinisme. Son engagement associatif en porte la marque. La Fondation France-Libertés, qui porte aussi son nom, s’occupe des Droits de l’Homme et de l’accès à l’eau.

Statut Première dame : Bernadette ChiracBernadette Chirac l’hyper-active

Bernadette Chirac est probablement la Première dame la plus prolixe et la plus active de la Vème République. Elle a poussé l’engagement caritatif à un tout autre niveau. Elle s’engage dans un grand nombre d’associations : arts, relations internationales, l’opération Pièces Jaunes, patrimoine religieux, protection de l’enfance. Bernadette Chirac est de tous les combats. Elle reprend par ailleurs la direction de la Fondation Claude Pompidou en 2007. En parallèle, elle mène sa propre carrière politique locale et œuvre en coulisses à maintenir la droite unie. Carla Bruni-Sarkozy s’est consacrée à la lutte contre le SIDA et la fondation qui porte son nom promeut l’accès à la culture et à l’éducation. Carla Bruni-Sarkozy donne une dimension plus moderne au rôle de Première dame. Même épouse du Président, elle a continué sa carrière musicale. Une indépendance que gardera aussi Valérie Trierweiler, qui continuera son métier de journaliste.

Pourquoi un statut ?

Notre Première dame actuelle, Brigitte Macron n’a pas encore eu le temps de détailler ses projets. Elle a juste indiqué, dans la plus pure tradition, œuvrer contre l’exclusion. Elle est aussi devenue la marraine d’un panda né au zoo de Beauval, signe que l’écologisme est peut être une nouvelle cause pour Premières dames. Cependant cela ne semble pas suffisant pour justifier la création d’un véritable statut. A regarder de près, seule une des Premières dames de la Vème République aurait peut être eu besoin d’un tel statut : Bernadette Chirac. Ses activités sont en effet si nombreuses et diverses qu’un encadrement réglementaire était peut être nécessaire. Surtout qu’elle mène elle-même une carrière politique, avec des risques de conflits d’intérêt et de collusions évidents. Mais l’exemple de Mme Chirac suffit-il à légitimer un statut ? On a vu que sans statut défini, chacune des Premières dames ont incarné la fonction à leur manière. On peut être d’avis qu’un statut officiel aboutirait à une triste uniformisation du rôle.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer