Nous sommes en 1865, la guerre de Sécession est sur le point de s’achever mais des tensions demeurent et le Président des États-Unis est en danger. Un ancien soldat menace de le tuer. A ses trousses, deux agents spéciaux (très !) du gouvernement, James West (Will Smith) et Artemus Gordon (Kevin Kline) sont prêts à tout pour arrêter celui que l’on surnomme le boucher et pour mettre fin à la disparition inexpliquée de plusieurs scientifiques. Ajoutez à cela un démoniaque scientifique sudiste (Kenneth Branagh) bien décidé à se venger d’une vilaine blessure de guerre en inventant une arme puissante, Salma Hayek dans le rôle de Rita Escobar et vous aurez Wild Wild West, le pâle remake des Mystères de l’Ouest, programmé sur la chaîne CSTAR , ce jeudi 7 septembre 2017 à 20H50.

Grosse cavalerie pour divertissement réussi

Réalisé par Barry Sonnenfeld, le réalisateur de Men in black, Wild Wild West, n’est pas un chef d’œuvre à proprement parler mais a l’avantage de mêler plusieurs genres cinématographiques pour un résultat divertissant. Sur fond de western, film d’aventure, film fantastique et comédie, Will Smith est un cow-boy un peu décalé, casse-cou, charmeur et hilarant. Quant à Kevin Kline, il exécute un rôle de composition dans lequel, il alterne entre flegme et extravagance.

Duo de choc

Le scenario est accrocheur et le duo Smith/Kline donne une plus-value à ce film sorti en 1999. On y appréciera l’humour décapant de Will Smith et le soin apporté aux costumes et aux décors. Même si les amateurs de la célèbre série les Mystères de l’Ouest, ne retrouveront pas l’ambiance des séries des sixties, et l’excellent jeu de Robert Conrad, Wild Wild West leur fera passer un bon moment de détente avec quelques scènes d’action réussies et des effets spéciaux presque aussi bons que dans MIB.

A noter, l’interprétation par Will Smith d’une chanson pour la bande-originale du film :